Miguel Almiron
est vidéaste et réalise également des installations, des objets, et des photographies Les deux éléments récurrents dans son travail sont l'organique et le numérique. Cet ensemble crée une texture de synthèse organique, concept que l'artiste a appelle " peau numérique " ou " chair numérique ".

Depuis 1996, l'artiste a engagé une réflexion sur les possibilités d'exprimer le sensible du corps et de l'être humain à travers l'utilisation des nouvelles technologies liées à l'outil informatique. Dans ses vidéos, Miguel Almiron capture numériquement des organes réels, des parties du corps qu'il transforme, met en mouvement et sublime à l'aide d'outils de haute technologie tels que les logiciels 3D ou scanner 3D (CyberWare).
L'image que l'artiste nous donne à voir dans ses vidéos évoque l'intériorité du corps. Elle est d'une beauté mystérieuse : elle enchante, subjugue, ou parfois effraie. Cette image, réhaussée par un bande sonore réalisée uniquement à partir de bruits corporels mixés, juxtapose le côté obsédant et hypnotique du mouvement. Il semble que des êtres et des organes souvent sexuels se conjuguent, se mélangent et se transforment pour donner naissance à de nouvelles formes organiques.

Miguel Almiron s'exprime en mélangeant l'outil informatique et ses technologies, et le sensible. Le résultat est saisissant et nous donne à voir des pièces d'une grande délicatesse aux paradoxes inquiétants, qui provoquent chez le spectateur des sentiments susceptibles de créer l'ambiguïté, une violence expressive sublimée par la beauté de l'image et de la forme.

Galerie Hebert art contemporain : 18 rue du Pont Louis-Philippe 75004, Paris
Miguel Almiron : almiron@wanadoo.fr